Foire aux questions (FAQ)

Au bord du lac Léman, entre les montagnes du Jura et des Alpes, le canton de Vaud est la plus grande région francophone de Suisse avec plus de 800’000 habitant-e-s vivant dans 309 communes découpées en 10 districts (état au 31.12.2018). Au niveau politique, le pouvoir exécutif se nomme le Conseil d'Etat (7 sièges) et le pouvoir législatif se nomme le Grand Conseil (150 sièges). Vous trouverez toutes les informations sur le site officiel de l’Etat de Vaud, ainsi que sur le site de promotion du canton.

Les contacts utiles pour votre arrivée

Le canton de Vaud bénéficie d’une riche vie associative. Une liste des sociétés locales est habituellement disponible auprès du contrôle des habitants de votre commune. Le Bureau cantonal pour l’intégration des étrangers et la prévention du racisme (BCI) détient une liste des associations de migrants dans le canton disponible sur la page Loisirs et citoyenneté ou sur le site de l’Etat de Vaud.
Le Centre social protestant (CSP) dispose d'une permanence juridique ouverte à toutes et tous pour toutes questions d’ordre juridique.
Le CSP dispose également d’un service destiné aux personnes immigrées. La Permanence Info-Conseil Migration est disponible pour toutes questions liées à la migration, notamment sur le permis de séjour, la naturalisation, les assurances sociales, le mariage binational, le retour au pays d’origine.
Plusieurs associations offrent des possibilités de soutien dans les démarches administratives. Votre Centre Social Régional (CSR) pourra vous renseigner et vous orienter vers l’association la plus proche. Pour trouver le CSR de votre région.
Le canton de Vaud a mis en place un dispositif pour répondre aux questions et apprendre à mieux gérer un budget, notamment par une permanence téléphonique ou des formations gratuites. Retrouvez toutes les informations relatives aux difficultés financières sur le site officiel de l’Etat de Vaud.
Vous trouverez ici quelques numéros d’urgence :
Feu : 118
Police : 117
Ambulances : 144
Intoxications : 145
REGA : 1414
Violence domestique : 021 620 76 76
Renseignements téléphoniques : 1811 ou 1818 ou 1850
Pour une liste plus complète, vous pouvez consulter le site des autorités suisses.

Vie pratique

Le réseau des transports publics suisse est très étendu et développé. Dans le canton de Vaud, Mobilis couvre l’ensemble du territoire par les réseaux de train, bus et métro et il est l’unique titre valable. Le réseau train sur tout le territoire suisse est régi par les Chemins de Fer Fédéraux (CFF).
Retrouverez toutes les informations sur les transports publics vaudois sur la page Vie pratique.

Séjour

De manière générale, il convient pour séjourner en Suisse de disposer de ressources minimales nécessaires pour subvenir à ses besoins : que ce soit sous forme de salaire, de fonds ou de moyens financiers mis à disposition par des proches. Les règles applicables à l'entrée sur le territoire suisse sont différentes pour les personnes ressortissantes des pays de l'Union Européenne (UE) ou de l'Association européenne de libre-échange (AELE - Norvège, Islande, Liechtenstein et Suisse) et pour les personnes ressortissantes d'autres pays. Si vous êtes citoyen-ne d'un pays de l'UE ou de l'AELE et possédez un document d'identité valable et reconnu, vous n'avez pas besoin de visa pour entrer sur le territoire suisse.

Si vous ne possédez ni la nationalité suisse ni celle de l’UE ou de l’AELE, les conditions d'entrée en Suisse varient selon votre nationalité, le motif de votre séjour (tourisme, visite, études, regroupement familial, etc.) et sa durée. Pour un séjour touristique, il convient de s’adresser aux ambassades, qui sont compétentes. Pour un séjour touristique, les ressortissants d’Etats non membres de l’UE ou de l’AELE peuvent également être exemptés de visas.

Vous pouvez vous renseigner sur le site du SEM et sur le site de l’Etat de Vaud.

Vous pouvez également y vérifier si vous êtes soumis à l'obligation de visa et quels sont les documents de voyage reconnus pour entrer en Suisse.
Vous pouvez tester votre éligibilité en répondant de manière anonyme à un questionnaire. Ce dernier vous renseigne sur la démarche à accomplir ainsi que sur la liste des documents à fournir, en fonction de votre nationalité, du but de votre séjour et de votre situation familiale.

Important : le résultat de ce questionnaire sera indicatif et ne constituera pas une décision formelle (positive ou négative)
Il existe plusieurs démarches nécessaires à effectuer rapidement suite à votre arrivée dans le canton de Vaud. Celles-ci sont détaillées sous forme de check-list sur la page Votre arrivée.
Il existe six catégories de permis de séjour en Suisse : L, B, C, N, F et G. Ils sont tous répertoriés et expliqués sur la page Permis de séjour.
Le Service d'Aide Juridique aux Exilé-e-s (SAJE) se tient également à disposition pour informer, orienter et défendre les personnes requérantes d'asile, admises provisoirement et déboutées dans le canton de Vaud.

La procédure d’asile comporte plusieurs étapes qui sont expliquées sur le site de l’Organisation d’aide aux réfugiés (OSAR). Différentes fiches d’information sur vos droits, les décisions à l’issue de la procédure d’asile et les recours sont également disponibles en plusieurs langues sur leur site.
Une personne venant de l'étranger doit remplir différentes conditions pour pouvoir travailler en Suisse. Des règles différentes s’appliquent d’une part aux ressortissant-e-s de l'Union Européenne (UE) et l'Association européenne de libre-échange (AELE), et d’autre part aux ressortissant-e-s des autres Etats (Etats tiers).

Les ressortissant-e-s des pays de l'UE et de l’AELE n’ont pas besoin d’autorisation de séjour si la durée du contrat de travail est inférieure à trois mois. Si la durée est plus longue, ils doivent demander une autorisation de séjour (permis L ou B en fonction de la durée du contrat). Des dispositions spéciales s'appliquent aux ressortissant-e-s croates.

Les citoyen-ne-s des Etats tiers (hors UE/AELE) doivent toujours demander un permis de séjour. En règle générale, seuls les travailleurs et travailleuses qualifié-e-s sont admis-e-s. En effet, l'employeur doit prouver qu'aucune main-d’œuvre nationale et originaire de l'UE/AELE ne peut être recrutée pour occuper le poste. Le gouvernement fédéral fixe chaque année le nombre maximal d'autorisations qui pourront être délivrées. Vous trouverez plus d'informations sur le site du Secrétariat d'Etat aux Migrations (SEM).

De manière générale, il convient pour séjourner en Suisse de disposer de ressources minimales nécessaires pour subvenir à ses besoins : que ce soit sous forme de salaire, de fonds ou de moyens financiers mis à disposition par des proches.

Les formulaires relatifs à l’entrée dans le canton de Vaud se trouvent sur le site de l’Etat de Vaud .
De manière générale, il convient pour séjourner en Suisse de disposer de ressources minimales nécessaires pour subvenir à ses besoins : que ce soit sous forme de salaire, de fonds ou de moyens financiers mis à disposition par des proches. La distinction entre les ressortissant-e-s de l’Union Européenne (UE) et ou de l’Association européenne de libre échange (AELE), et des ressortissant-e-s des Etats tiers s’applique. Il faut également que vous ayez des moyens financiers suffisants pour subvenir à vos besoins en Suisse, une assurance maladie et une assurance accidents qui couvrent les risques, une attestation d'inscription dans un établissement de formation suisse reconnu par l’autorité migratoire ainsi qu’une autorisation de séjour. L'autorisation de séjour délivrée est valable pour la durée de la formation si celle-ci est inférieure à un an, ou pour une année avec renouvellement annuel jusqu'à la fin des études. L’autorisation de séjour pour étude limite le droit à exercer une activité lucrative. Vous trouverez les différents formulaires nécessaires sur le site du canton de Vaud.

Logement

En Suisse, la plupart des personnes logent dans un appartement loué. Dans le canton de Vaud, trouver un logement n'est pas toujours facile et cela peut prendre du temps. Le marché du logement se concentre aujourd'hui de plus en plus sur le web et la plupart des sites de logement offrent des abonnements de recherche. Vous trouverez de nombreuses informations sur les démarches à effectuer pour trouver un logement sur la page Logement.
La Fondation Maisons pour Etudiants - Lausanne (FMEL) propose des chambres dans des maisons, résidences, foyers et pensions pour étudiant-e-s. Elles sont ouvertes aux étudiant-e-s régulièrement immatriculés soit à l'Université de Lausanne soit à l'Ecole Polytechnique de Lausanne (EPFL). À cause d'une très forte demande, les étudiant-e-s doivent au préalable s'inscrire sur le site de la FMEL qui ensuite les redirigera vers des chambres à disposition. La Haute Ecole Spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO) propose quelques sites de logements étudiants sur leur site internet, rubrique Logement.
Certaines communes du canton de Vaud proposent des logements subventionnés destinés aux locataires de condition économique modeste. Vous trouverez les coordonnées du service compétent ici.
Pour ne rien oublier lors d'un déménagement, les autorités suisses ont créé un aide-mémoire en ligne comprenant les étapes clés du déménagement.

Lors d'un emménagement, il est vivement conseillé de contracter une assurance ménage et une assurance responsabilité civile. Pour certains contrats de location, ceci constitue même une obligation. Ces assurances couvrent certains dommages (p. ex. ceux causés quand une baignoire déborde et abîme le sol ou un lavabo est fissuré). Il est également obligatoire, dans le canton de Vaud, de contracter une assurance incendie auprès de l'Etablissement d'assurance contre l'incendie et les éléments naturels du canton de Vaud (ECA).
Oui, vous devez vous inscrire au Contrôle des habitants de votre commune dans les 8 jours qui suivent votre emménagement. Vous trouverez les informations relatives au logement et les coordonnées du Contrôle des habitants de votre commune sur la page Logement.
Il existe différents soutiens en cas de problèmes liés à votre logement. Retrouvez ces informations sur la page Logement.
Il est important d’entretenir de bonnes relations avec le voisinage, en particulier dans les immeubles locatifs avec plusieurs appartements. Vous trouverez certaines règles à connaître sur la page Logement.

Pour davantage d’informations sur les règles de bon voisinage, vous pouvez vous rendre sur le site des autorités suisses.
La plupart des communes du canton de Vaud pratiquent la « taxe au sac ». Les habitants doivent acheter des sacs-poubelle spécifiques dans les magasins et sont invités à trier leurs déchets afin de préserver l’environnement. Vous trouverez davantage d’informations sur le tri des déchets sur la page Logement.

Pour ne pas se tromper dans la gestion des déchets et pour trouver les adresses des déchèteries près de chez vous, le canton de Vaud a créé un guide de la gestion disponible ici.

Cours de français

De nombreuses associations offrent des cours de français dans le canton de Vaud. Vous trouverez un répertoire de ces offres sur la page Cours de français.
En parallèle des cours de français classiques, différentes activités de socialisation liées à l'apprentissage du français sont proposées, souvent gratuitement, dans tout le canton de Vaud. Ces activités, ainsi que les contacts des organisateurs et organisatrices, sont répertoriés dans le catalogue en ligne du BCI sous la rubrique « Cours de français ».

Santé

En cas d'urgence vitale, rendez-vous à l'hôpital le plus proche ou appelez le 144. En cas de maladie, d'accident de moyenne gravité ou de détresse psychologique, appelez votre médecin ou votre pharmacien. En cas de non-réponse ou si vous n'avez pas de médecin, la Centrale téléphonique des médecins de garde répond 24h/24 au 0848 133 133.

Vous trouverez davantage d’informations sur la page Santé.
En Suisse, les citoyens ont généralement un « médecin de famille ». C’est un généraliste qui peut ensuite conseiller un spécialiste, en fonction des besoins. Vous trouverez les informations utiles pour trouver un médecin sur la page Santé.
Les contacts entre les médecins et leurs patients sont fréquents, mais les règles qui les régissent sont parfois peu connues. C’est pourquoi le canton de Vaud a créé la brochure « L’essentiel sur les droits des patients » disponible ici.
L'association Appartenances propose une Consultation Psychothérapeutique pour Migrant-e-s (CPM) en plusieurs langues, destinée à des personnes présentant une souffrance psychique en lien avec la migration et/ou un vécu de guerre, de torture ou d'une autre forme de violence collective.
Pour une consultation et des conseils sur la sexualité, la contraception, l’interruption d’une grossesse non désirée, les tests VIH/SIDA et IST (infections sexuellement transmissibles) et l’homosexualité, vous pouvez vous adresser à la Consultation de santé sexuelle de la Fondation Profa.
Les personnes qui sont victimes de violence domestique peuvent bénéficier d'aide selon la Loi fédérale sur l'aide aux victimes d'infractions (LAVI). Retrouvez les informations sur les violences domestiques sur la page Santé.
On considère qu'il y a mariage forcé dès lors que l'un des conjoints n'a pas la possibilité de refuser l'union. La contrainte dans le mariage peut prendre des formes très variées, tant dans la manière dont elle est exercée que dans les acteurs qui y sont impliqués. Le Bureau cantonal pour l'intégration des étrangers et la prévention du racisme (BCI) offre un espace de consultations gratuites pour toute personne victime ou témoin d'un mariage forcé.
La Fondation Point d'Eau Lausanne a pour but d’accueillir des personnes démunies ou défavorisées, sans distinction d’âge, de nationalité, de religion, de sexe ou de statut légal en Suisse. Elle propose des prestations d’hygiène, de santé et d’orientation et conseils sociaux.

Garderie et système scolaire

Si vous avez des enfants en bas âge, vous pouvez faire appel à une garderie/crèche ou à une personne accueillante en milieu familial qui s’occupera de ces derniers durant votre travail. Retrouvez toutes les informations nécessaires sur la page Enfants > Préscolaire.
Pour faciliter l'accès aux familles aux informations dans les domaines de la santé, du social, de l'accueil de jour, du soutien aux parents et de l'aide financière, un carnet d'adresses a été édité par le canton de Vaud. Ce "Carnet d'adresses à l'usage des parents" peut être consulté ou téléchargé sur le site de l’Etat de Vaud.

Des informations sur le fonctionnement et le tarif des places d’accueil de jour sont sur le site de la Fondation pour l’accueil de jour des enfants (FAJE).
Le système de formation du canton de Vaud se découpe en deux étapes: l'enseignement obligatoire qui regroupe les enfants de 4 à 15 ans environ et l'enseignement post-obligatoire qui regroupe les adolescent-e-s de 16 à 19 ans environ. L’école est obligatoire et se déroule sur une durée de 11 ans, dès l’âge de 4 ans. Tous les enfants, indépendamment de leur statut de séjour, sont admis dans les écoles publiques du canton de Vaud, qui sont gratuites. Durant et entre ces deux étapes, des phases de raccordement pour changer de voies sont possibles.

Vous trouverez toutes les informations relatives au système scolaire sur la page Enfants.
À votre arrivée, si vous avez des enfants en âge d’être scolarisés, il vous faudra aller les inscrire au plus vite dans l’établissement scolaire le plus proche de votre domicile. Vous trouverez toutes les informations utiles sur la page Enfants > Ecole obligatoire et parascolaire.
De nombreuses associations mettent en place des activités gratuites qui permettent à votre enfant d'être sensibilisé à la langue française avant son entrée à l'école. En y participant (ces activités demandent la présence des parents), vous pourrez également obtenir des informations sur la vie de tous les jours auprès des animateurs-rices.

Toutes ces activités sont répertoriées dans la rubrique "Activités d’intégration préscolaire" du catalogue en ligne du Bureau cantonal pour l'intégration des étrangers et la prévention du racisme (BCI).
Les enfants allophones sont souvent confrontés à une difficulté supplémentaire à l'école, étant donné que la langue d'enseignement ne correspond pas à leur langue maternelle. En fonction de leurs connaissances préalables en français, la plupart des écoles proposent des offres complémentaires. Vous trouverez toutes les informations utiles sur la page Enfants > Ecole obligatoire et parascolaire.

Les autorités suisses ont créé une page web qui recense les informations et les offres locales en termes d'intégration des enfants allophones.
Oui. Les enfants sans-papiers en Suisse peuvent être inscrits auprès de la direction de l’école la plus proche sans risque de dénonciation et suivre une scolarité normale. Pour plus d'informations, vous pouvez vous adresser à la permanence Info-Conseil Migration de la Fraternité du Centre social protestant (CSP).
Après l'école, les élèves ont la possibilité de participer aux devoirs surveillés ou assistés en présence d'un-e adulte. Ces activités offrent un cadre favorable à l'apprentissage et sont généralement gratuits. Aussi, pour éviter que les enfants dont les parents travaillent soient livrés à eux-mêmes après l'école et les jours de congé, de nombreuses communes ont créé des structures d'accueil extrascolaires. Contactez l'établissement scolaire de votre enfant pour obtenir plus d'informations. L'Association vaudoise des parents d'élèves (APE) est une association engagée qui conseille et aide les parents d'élèves. Vous pouvez également les contacter en cas de questions liées à l'école vaudoise, l'accueil parascolaire, les devoirs surveillés et les transports.

En outre, le Centre vaudois d'aide à la jeunesse (CVAJ) est une association qui propose des appuis pédagogiques peu chers, voir gratuits, pour tous et toutes élèves du canton de Vaud.
Des cours de langue et de culture d'origine (LCO) destinés aux enfants des migrant-e-s sont proposés par les consulats et des groupes de parents. Il n'existe pas d'inventaire des cours LCO, néanmoins votre commune ou les établissements scolaires de votre commune vous fourniront les informations nécessaires sur les cours LCO qui ont lieu au plus proche de votre domicile.

Le Bureau cantonal pour l’intégration des étrangers et la prévention du racisme (BCI) dispose d’une liste non-exhaustive disponible à la fin de la brochure Associations de migrants dans le canton de Vaud que vous trouverez en consultation ou téléchargeable sur la page Loisirs et citoyenneté ou sur le site de l’Etat de Vaud.

Formation

À la fin de l’école obligatoire, les élèves ont la possibilité de poursuivre leur formation en entamant une formation professionnelle ou des études à l’école de commerce, à l’école de culture générale ou au gymnase. Vous trouverez toutes les informations relatives au système d’enseignement postobligatoire du canton sur notre page Enfants > Après la scolarité obligatoire.
À votre arrivée en Suisse, pour exercer certaines professions ou débuter une formation, il se peut que vous deviez entreprendre une démarche de reconnaissance de vos diplômes étrangers ou de validation des acquis de votre expérience. Retrouvez ces informations sur la page Travail.
La Suisse a conclu des accords d’échanges de stagiaires avec différents Etats. Cela permet aux jeunes professionnel-le-s souhaitant développer leurs compétences professionnelles et linguistiques en Suisse d'obtenir un permis de travail d’une durée maximale de 18 mois. Les ressortissant-e-s ayant une formation professionnelle ou un diplôme universitaire sont admis. À noter que si le stage apporte une contribution à la productivité, il doit être rémunéré selon les usages dans la localité et dans la branche. Ces accords existent avec l'Argentine, l'Australie, le Chili, le Japon, le Canada, Monaco, la Nouvelle-Zélande, les Philippines, la Russie, l'Afrique du Sud, la Tunisie, l'Ukraine, les Etats-Unis.

Plus d'informations sur le site du Secrétariat d'Etat aux Migrations (SEM).
L'Etat encourage financièrement l'apprentissage et la poursuite des études après le terme de l'obligation scolaire, sous réserve de certaines conditions de nationalité et domiciliation. Le soutien de l'Etat est destiné à compléter l'aide de la famille, au besoin à y suppléer. Pour plus d'informations, consultez le site de l'Office cantonal des bourses d'études (OCBE).

Emploi

Il existe différents processus pour trouver du travail dans le canton de Vaud. Vous pouvez vous inscrire dans une agence de placement qui vous aidera dans vos démarches, répondre à des offres d’emploi sur internet ou dans les journaux ou faire des offres spontanées. Retrouvez tous les détails sur la page Travail.
Pour répondre à une offre d'emploi, la plupart des employeurs suisses vous demanderont de leur envoyer un "dossier de candidature". Le dossier de candidature comporte une lettre de motivation, un CV (curriculum vitae), des certificats de travail et des références. Pour tous ces éléments, il existe des règles et des formats à respecter. Vous trouverez plus d'informations quant à ces documents sur le site du Centre suisse de services - Formation professionnelle | orientation professionnelle, universitaire et de carrière (CSFO).
Les conditions d'engagement (durée du contrat, pourcentage de travail, montant du salaire annuel, déductions sociales, etc.) devront être discutées avant de débuter votre activité professionnelle. En Suisse, il existe dans certaines branches d'activités, ce que l'on appelle des "conventions collectives de travail" (CCT) qui prévoient des salaires minimums.
De nombreuses associations de travailleurs, appelées "syndicats", sont à votre disposition pour vous fournir des informations sur le travail et/ou pour vous accompagner dans tout conflit avec votre employeur. Vous les trouverez répertoriés sur le site de l’Union syndicale vaudoise.

Parmi eux, le syndicat UNIA s'est spécialisé dans les droits des travailleurs et travailleuses issu-e-s de la migration.
Les personnes qui disposent d'une expérience professionnelle dans un métier, mais sans diplôme reconnu, peuvent entreprendre des démarches pour obtenir un titre de fin de formation professionnelle initiale. Vous trouverez toutes les informations à ce sujet sur page de l’Etat de Vaud dédiée à la certification professionnelle pour les adultes.
Oui. Depuis le 1er janvier 2019, les personnes ayant obtenus l’asile en Suisse (permis B réfugiés), celles admises provisoirement comme réfugiées (permis F réfugiés), de même que les autres étrangers admis à titre provisoire (permis F) peuvent exercer une activité lucrative, dès que cette activité a été annoncée au Service de l’emploi (SDE).

L’annonce du début et de la fin de l’activité lucrative incombe à l’employeur et doit être effectuée au moyen d'un formulaire à envoyer à l’adresse mail suivante : emploi.asile.spop(at)vd.ch
L’annonce doit impérativement précéder le début de l’activité. Cette dernière peut cependant débuter dès qu’elle a été annoncée, sans avoir à attendre une réponse de l’administration.

Retrouvez toutes les informations sur le site de l’Etat de Vaud.
Oui, en dehors de la période de trois mois qui suit le dépôt de la demande d’asile, les requérants d’asile (permis N) peuvent obtenir de la part des autorités cantonales une autorisation d’exercer une activité lucrative. Pour cela, votre employeur doit remplir le formulaire 1350 et le remettre au Service de l'emploi (SDE) accompagné du contrat de travail et de la copie de votre permis de séjour. La prise d'emploi ne peut toutefois débuter qu'après une réponse formelle et positive du SDE. Les informations nécessaires ainsi que le formulaire 1350 sont disponibles sur le site de l’Etat de Vaud.
Les citoyennes et citoyens de pays de l'Union Européenne (UE) et de l'Association européenne de libre-échange (AELE) bénéficient des avantages découlant de l'Accord sur la libre circulation des personnes (ALCP). Elles peuvent séjourner pendant trois mois en Suisse sans autorisation, tout en exerçant une activité lucrative, à condition de se conformer au droit du travail et des assurances en vigueur et de procéder à une annonce en ligne sur le site du Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM).

Si l’activité dépasse trois mois, elles sont tenues de s’annoncer auprès du Contrôle des habitants de la commune de domicile (ou du lieu de travail s’il s’agit de personnes frontalières) et demander un permis de séjour, délivré par le Service de la population (SPOP).

NB : Les travailleurs détachés en Suisse par une entreprise européenne doivent être annoncés au Service de l’emploi 8 jours avant le début de leur activité. Vous trouverez toutes les informations sur le site du SPOP.
Dès que vous savez que vous allez perdre votre travail, mais au plus tard le premier jour de chômage, présentez-vous à l'Office régional de placement (ORP) de votre région. Vous trouverez toutes les informations liées à la situation de perte d’emploi sur la page Travail.

Assurances

Les assurances sociales permettent aux travailleurs de subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille en cas d’arrêt de travail, de maladie ou de chômage par exemple. Le système d’assurances sociales en Suisse repose sur trois piliers. Retrouvez toutes les informations sur la page Assurances.
Dans tout le canton de Vaud, des Centres Sociaux Régionaux (CSR) proposent des informations, des conseils et un accompagnement en cas de difficultés financières, sociales ou familiales. Pour savoir si vous y avez droit, vous pouvez contacter celui de votre région, vous trouverez la liste des CSR ainsi que toutes les informations relatives à l’aide sociale sur la page Assurances > Aide sociale.

Les réfugié-e-s statutaires peuvent s’adresser au Centre social d’intégration des réfugiés (CSIR).

Les requérant-e-s d’asile (permis N) qui ne peuvent pas subvenir à leurs besoins ont droit aux prestations de l’aide sociale, à moins que des tiers ne soient tenus de subvenir à leur entretien (art. 81 LAsi). L’aide sociale doit être fournie si possible sous forme de prestations en nature. Retrouvez plus d’informations relatives à l’aide sociale pour les réfugié-e-s sur le site de l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR).
En Suisse, l’assurance vieillesse et survivants (AVS) qui constitue, avec l’Assurance-Invalidité, ce qu’on appelle en Suisse le 1er pilier. L’AVS est prise en charge par l’employeur. Vous trouverez toutes les informations sur le site du Centre d’information AVS/AI.
L’assurance maladie est obligatoire en Suisse. Toute personne qui arrive en Suisse est tenue de s’assurer dans un délai de trois mois. Elle garantit l'accès à un ensemble de soins médicaux complets et à un traitement médical approprié dans son canton de domicile. L'assurance maladie de base est gérée par 94 assureurs reconnus par l'Etat et vous êtes libres de choisir.

Davantage d’informations se trouvent sur la page Assurances.

Vous trouverez des informations et la liste des assureurs sur le site des autorités suisses.
En Suisse, toutes les personnes ayant une activité lucrative sont assurées contre le chômage. Les employé-e-s paient 1% de leur salaire, les employeurs participent également avec 1%. Ces déductions sont versées à la caisse de compensation vaudoise. Elles permettent de toucher des indemnités dans le cas où l'on quitterait ou perdrait son travail.
En cas de perte d’emploi, vous devez vous présenter au plus tôt dans l’office régional de placement (ORP) de votre région. Ils vous renseigneront sur votre droit aux indemnités de chômage.

Vous trouverez toutes les informations sur la page Travail, ainsi que sur le site de l’Etat de Vaud.
En Suisse, tous et toutes les employé-e-s ainsi que les apprenti-e-s, les stagiaires, les volontaires, les personnes qui travaillent dans des écoles de métiers ou des ateliers protégés, doivent être assuré-e-s dès le premier jour de travail par l'employeur contre les accidents et les maladies professionnelles. Les personnes qui ne sont pas salariées, telles que les femmes et les hommes au foyer, les enfants, les étudiant-e-s ou les retraité-e-s ne sont pas assurées et doivent le faire via leur assurance maladie obligatoire.

Vous trouverez plus d'informations sur le site de l’Etat de Vaud.
Dégâts causés par le feu, l’eau, les intempéries, des vols ou le détroussement: une grande partie des ménages suisses se protègent contre les dommages au mobilier et aux vêtements, aux appareils domestiques et autres objets courants par une assurance ménage. Ces assurances facultatives sont en général souscrites pour valeur à neuf, c’est-à-dire que la prestation de l'assurance en cas de sinistre correspondra au prix en vigueur sur le marché et vous permettra de racheter l’article endommagé. Pour obtenir une liste des assurances ménages, et comparer au mieux les prix, vous pouvez consulter le site de la Confédération.

À noter qu'il est obligatoire de contracter une assurance incendie auprès de l'Etablissement d'assurance contre l'incendie et les éléments naturels (ECA) dans le canton de Vaud. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site de l'ECA.
L'assurance responsabilité civile vous couvre lorsque vous causez, de manière volontaire ou non, un dommage à quelqu'un. Elle est également engagée quand des personnes, des animaux ou des choses dont vous avez la responsabilité causent un dommage à autrui. Même si ce n’est pas obligatoire, il est donc fortement recommandé de contracter une assurance RC. En cas de dommages causés à des tiers, la loi suisse connaît le principe de la responsabilité illimitée. En conséquence, les dommages et intérêts réclamés sont souvent très importants.

Retrouvez plus d’informations sur le site de la Confédération.

Citoyenneté et naturalisation

Dans le canton de Vaud, les personnes de nationalité étrangère acquièrent les droits politiques sur le plan communal s’ils sont âgés de 18 ans révolus, s’ils résident de manière continue en Suisse durant les 10 dernières années au mois, s’ils ont un domicile continu dans le canton de Vaud durant les trois dernières années au moins et si leur domicile actuel se trouve dans une commune vaudoise. Le canton de Vaud a édité un dépliant qui fournit toutes les informations utiles destinées à faciliter l'accès des personnes étrangères au scrutin. Ce dépliant est consultable et téléchargeable sur le site de l’Etat de Vaud.
La naturalisation suisse vous donnera non seulement accès aux droits civiques et politiques, mais aussi l'expression de l'appartenance et de la participation à la communauté helvétique. Toutes les informations en lien avec la procédure de naturalisation se trouvent sur le site de l’Etat de Vaud.
Pour obtenir la nationalité suisse, les candidats à la naturalisation doivent pouvoir attester leur niveau de langue (A2 à l’écrit et B1 à l’oral) grâce au passeport de langue fide. Il existe quatre centres d’évaluation accrédités dans le canton de Vaud. Il s’agit d’ECAP Vaud, de l’Ecole-club Migros Vaud, d’Inlingua Lausanne à Lausanne et de Proactif Formation à Vevey.

Retrouverez toutes les informations sur le passeport de langue, les adresses de ces écoles ainsi que les autres certificats de langue reconnus sur le site fide.

Impôts

Toute personne vivant ou ayant une source de revenu dans le canton de Vaud est tenue de payer des impôts, en proportion de son salaire et de sa fortune. Il existe deux modes de paiement : l’impôt à la source où l’employeur prélève directement les impôts du salaire (pour les permis L, B, N, F) et la déclaration annuelle, remplie en février-mars, où le paiement s’effectue par acomptes mensuels (pour les permis C).

Retrouvez toutes les informations concernant les impôts sur site de l'Administration cantonale des Impôts (ACI).

Prévention du racisme

Le Bureau cantonal pour l'intégration des étrangers et la prévention du racisme (BCI) offre un lieu d'écoute et d'accompagnement à toute personne concernée par un acte de discrimination. Cette prestation est gratuite. Si l’incident discriminatoire se déroule à Lausanne, vous pouvez contacter le Bureau lausannois pour les immigrés (BLI) qui propose également une permanence gratuite.

Loisirs

Dans toutes les régions du canton, de nombreuses activités extrascolaires (camps de vacances, centres d'animation jeunesse, activités à la journée, conseils de jeunes, etc.) sont proposées aux enfants et aux jeunes par des associations, des communes, ou sont initiées et réalisées directement par des groupes de jeunes.

Un répertoire d’activités pour les enfants se trouve également sur la page Enfants.

Vous pouvez également vous adresser à votre commune ou consulter le site du Groupe de liaison des activités de jeunesse (GLAJ).
Les listes des sociétés locales sont disponibles auprès de votre commune. Le Bureau cantonal pour l’intégration des étrangers et la prévention du racisme (BCI) détient une liste des associations de migrants dans le canton disponible sur la page Loisirs et citoyenneté ou sur le site de l’Etat de Vaud.

En outre, différentes associations organisent des actions de sensibilisation et de prévention des discriminations dans le canton de Vaud. Elles sont répertoriées, sous la rubrique "Protection contre la discrimination", dans le catalogue en ligne du Bureau cantonal pour l’intégration et la prévention du racisme (BCI).
Dans le canton de Vaud, l'offre culturelle est très variée: festivals, fêtes traditionnelles, spectacles, expositions, cinémas, concerts, etc. Pour vous tenir informé de l'offre culturelle de votre région, vous pouvez vous rendre sur la page Loisirs et citoyenneté qui contient un répertoire des différentes activités et de nombreux liens pour étendre vos recherches.
Le canton de Vaud possède de magnifiques paysages, tant en campagne qu'en montagne, et une quantité de sites et de monuments qui méritent d'être découverts. Pour découvrir votre région, vous pouvez vous adresser à l'Office du tourisme du canton de Vaud (OTV).